T’as tout compris ?

Euh … Non, pas tout …

J’espère que vous aviez apprécié :

  • la campagne marketing de free mobile : pas un mot, et tout le monde ne parlait plus que de ça le mardi 10 janvier …
  • la conférence de presse émouvante de Xavier Niel. C’était très agréable de nous entendre traiter de pigeons, et l’émotion était poignante,
  • la manière délicate de nous mettre la pression pour figurer en bonne place parmi les 3 premiers millions de primo-accédants, alors qu’à ce jour nous sommes à peine un million de souscripteurs …
  • le déchainement de critiques à propos de la soi-disante asphyxie du service client, alors que j’ai reçu ma carte SIM et que le portage du numéro était effectif moins de 7 jours après ma commande.

Et puis, comme j’avais pas tout compris, les ennuis ont commencé.

Le temps de rentrer 3 fois le code PIN 1234 au démarrage du téléphone (ben oui, ça marche pas forcément du premier coup), et le mobile est « freeze ». Bloqué.

J’avais juste oublié l’essentiel : desimlocker mon téléphone avant la commande de mon nouveau forfait chez free, avant d’insérer la nouvelle carte SIM, avant de pianoter le PIN.

Un appel au 3970 me renvoie vers Samsung, qui me renvoie vers Orange, qui me propose de prendre le téléphone en « réparation », mais je dois payer l’opération plus les frais de port et attendre 2 à 3 semaines…  Aïe, c’est bien mal parti.

J’interroge mon « Ami » et j’ai finalement opté pour une solution à 16,47 €, paiement par PayPal, et réception des codes de déblocage sous 24 heures. Ce qui fut fait, et de manière fort efficace ma foi. 16,47 € : l’équivalent de 1 mois de forfait. Ca peut sembler cher, mais comparé à mon tarif précédent, c’est peanuts. Vous avez dit pigeon ?

Maintenant, j’ai tout compris.

A propos,vous devriez aller lire ce que dit Clément sur cette offre plutôt révolutionnaire : free Mobile : ça fait pleurer Xavier Niel :-)…mais surtout les autres opérateurs

Et si vous avez quelques minutes devant vous :

Share

Agir

Hasard ? Synchronicité ?

Au moment où je m’appète à lancer un nouveau service destiné à mes confrères consultants formateurs et coachs, je suis interpelé par deux injonction qui me bousculent :

  • Jean-Jacques Rousseau nous dit « L’Homme n’est pas fait pour méditer, mais pour agir » .

Pour moi qui suis plutôt contemplatif, c’est un choc ! Comment, il faudrait donc faire pour exister ? Moi qui crois si fort que le chemin précède le but….  Oui, je l’admets, rien ne vaut aux yeux du monde la réalisation de ses rêves. Comme le dit Olivier de Kersauson, qui n’a pas écrit que des âneries, « Alors parfois, au fil des vagues, on redevient ce premier homme, jusqu’à retrouver son regard, sa naïveté primordiale, son inconscience, et en recevant, comme un cadeau colossal, quelque chose qui n’a pas de nom, pas de limite, que malhabilement j’appelle le souffle du Monde » . Il ne parle pas, je crois, d’un idéal mais de la vraie vie.

Et puis ceci :

  • « On n’agit pas pour donner du sens à notre vie. On agit parce que notre vie a du sens. » .

C’est le Pasteur de l’Oratoire du Louvre qui dit ça. Exégèse mise à part, j’entends le paradoxe. Celui qui fait dire à Nietzsche : « Du sollst der werden, der du bist » . C’est tellement clair : notre vie a du sens ! Notre sens. Merveilleux, non ? Plus besoin de (faire semblant de) croire que le sens est exogène. Le sens EST. C’est un pasteur qui le dit, et ça fait sens.

Agir !

 

Share

2012, Alerte !

Deux mille douces … Tu parles !

  • Le 6 mai, deuxième tour de la présidentielle. On fait le pari ? Tiens, allez, un petit sondage :

[poll id= »7″]

  • Le 21 décembre, la FIN DU MONDE !

Entre deux, votre PC (ou bien votre Mac, mais c’est beaucoup plus improbable) va forcément rendre l’âme. Ou bien, comme Claudie, vous allez choper un méchant troyan qui va saboter votre messagerie, ou bien ….

4 options s’offrent à vous :

  • « Ne pas prévoir, c’est déjà gémir » (Leonardo da Vinci),
  • Acheter un disque dur externe et faire une sauvegarde régulière de vos données sensibles, y compris votre carnet d’adresse et vos mails,
  • Utiliser des outils modernes : un Mac pour la stabilité, Gmail pour le filtrage des spams et DropBox pour le partage / la sauvegarde de vos fichiers.
  • Dans son commentaire, Damien nous suggère aussi de revenir aux fondamentaux : cahier Clairefontaine et plume Sergent Major, pierre et burin. Ce n’est pas Richard qui va le contredire…

Je vous aurai prévenu !

Share

Fromage ou dessert ? #2

Il y a presque un an, j’avais publié dans l’article Fromage ou dessert #1 le sondage suivant (il est toujours temps de voter !) :

[poll id= »4″]

Si la question passionnent tant les étudiants, c’est que c’est une QALC (question à la con) qu’aiment poser les recruteurs, avec des tas de variantes possibles : mer ou montagne ? café ou thé ? voile ou vapeur ? (non, là ils n’ont pas le droit, c’est un voileux qui le dit !).

2 réponses sont acceptables, 3 ne le sont pas.

  • « fromage » et « dessert » sont 2 bonnes réponses : le candidat est capable de choisir et d’assumer ce choix. C’est donc rassurant. Attention toutefois à la question qui suit : « Pourquoi ? », il ne faudrait pas tomber dans le panneau… C’est pour ça que j’entraîne les étudiants à dire : « fromage (ou dessert), parce que … » ,
  • « ne se prononce pas » n’est pas recevable, car même si elle est sincère, elle sera interprétée comme « je m’en fous » ou pire, comme « il n’a pas le courage de ses opinions » ,
  • « ni l’un, ni l’autre » : les connotations « no future  » ou « anar » de la réponse risquent fort de décontenancer votre interlocuteur …
  • « fromage et dessert » : ah là, ça frise l’hystérie ! Il / elle ne sait pas choisir, et en plus il  / elle veut tout ! Du genre « Mmm, ça a l’air bon ce que tu as pris, je peux goûter ? » …  (d’ailleurs, c’est souvent « elle », non ?).

Dans une logique d’abondance, on aimerait bien ne pas avoir à choisir « ou » et se tourner vers le « et » ; au contraire on nous a appris la pénurie, le choix rationnel, le renoncement, l’exclusivité.

Pour ma part je ne prends pas souvent de dessert, mais ma réponse spontanée sera « fromage et dessert » . Pour la névrose, j’en parlerai à ma psy.

 

Share

Groquik

Groquik ? Grosquick ? Grosquik ? Groquick ?

Sous ces noms divers se cache le héros de notre enfance… que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

Vous pourrez retrouver ici quelques pages qui sont consacrées à celui qui a inspiré l’œuvre du Maître.

Voici quelques liens pour poursuivre la lutte :

Sauvez Groquick ! (où j’ai emprunté l’image).
Gorsquick.net
Gros Quick sur facebook

Sans doute en connaissez-vous d’autres ?

 

Share

Atomkraft ? Nein Danke !

Ca me rappelle ces temps où l’adolescent militant scandait  » Atomkraft ? Nein Danke ! »..

Aujourd’hui l’ASN nous dit « Circulez, y’a rien à voir ».

Une belle occasion de partager cet « Homme de Vitruve », qui illustre le « Year in Pictures 2011 » de Greenpeace International.

Vite ! Ça fond !

Autre chose qui a fortement à voir avec l’Homme de Vitruve : si vous ne connaissez pas, je vous invite à découvrir qui est Groquik, qui a inspiré l’œuvre du Maître.

Share