Vendée #6 – Une trace

Le Vendée globe virtuel me permet de me confronter à ma propre vanité : nous sommes 450 000 passionnés, et comme les autres je continue à me mobiliser, jours et nuit, pour continuer à avancer sur la route et dans le classement. Pourquoi ?

Je me réjouis d’une bonne option, je râle d’un revers, je tempête d’une erreur. Et au fond, ce n’est pas juste : Il en est sur l’eau virtuelle comme dans la vraie vie. Au moment, selon ce que perçois-comprends-connais-désire-imagine, je prends ce qui me semble être la meilleure option ; les moments suivants révèlent le réel qui s’est construit des influences multiples.

Ce qui est très encourageant, c’est que ce futur porte mon empreinte. Je devrais pouvoir reconnaître une trace de mon choix dans ce qu’il advient. Et je dois donc être très attentif à mes actes, afin d’avancer dans notre monde avec le plus grand respect.

Laisser une trace la plus propre (écologique) possible.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *